16.9 C
Alger
mardi 23 juillet 2024
ActualitéRSF appelle les autorités à mettre fin à l’acharnement judiciaire contre Adelène Mellah

RSF appelle les autorités à mettre fin à l’acharnement judiciaire contre Adelène Mellah

Le journaliste et directeur de sites d’information Adlène Mellah a été condamné à un an de prison ferme pour “attroupement illégal”. Reporters sans frontières dénonce l’acharnement judiciaire dont le journaliste est victime depuis plusieurs mois.

La sentence est tombée dans la soirée du 25 décembre 2018. Arrêté quinze jours plus tôt, alors qu’il participait devant le théâtre national à Alger à une manifestation de soutien au chanteur Reda City 16, le directeur des médias en ligne Algérie Direct et Dzair PresseAdlène Mellah, a été condamné à un an de prison ferme pour “attroupement illégal”.  Le Parquet avait requis trois ans de prison à son encontre.

RSF appelle les autorités algériennes à mettre fin à l’acharnement  judiciaire dont est victime Adlène Mellah depuis des mois, déclare Souhaieb Khayati directeur du bureau Afrique du Nord de Reporters sans frontières. Rien dans la loi n’interdit à un journaliste de manifester. Cette condamnation inique et ubuesque n’a aucun sens. RSF demande l’abandon des charges et la libération du journaliste dans les plus brefs délais”.

Les avocats du journaliste ont fait appel, l’audience a été fixée pour la mi-janvier. Adlène Mellah est aussi appelé à comparaître à partir du 7 février 2019 dans le cadre d’une autre affaire. Le journaliste avait été arrêté une première fois en octobre dernier et poursuivi pour «menace et chantage de divulgation d’informations attentatoires pour l’obtention de fonds», «atteinte à la vie privée» et «transmission de communications téléphoniques et de discussions privées et confidentielles» ainsi que «enregistrements et photos pris dans des lieux privés, gardés et mis à la portée du public sans autorisation ni consentement du concerné». Le journaliste était en liberté conditionnelle depuis le 22 novembre lorsqu’il a été de nouveau arrêté, le 9 décembre dernier sur le parvis du théâtre national.

L’Algérie est située à la 136e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2018 de RSF.

 

RSF

 

Dans la même catégorie

La famille de Cherif Mellal « inquiète » et appelle à sa libération

La famille de l’homme d’affaires, ancien président de la JSK, Cherif Mellal se dit « profondément inquiète » sur...

Adidas écarte Bella Hadid de sa campagne publicitaire sous pression pro-israélienne

Le mannequin américain d’origine palestinienne, Bella Hadid, a été retiré de la campagne publicitaire de la marque sportive Adidas...

Tribunal de Boufarik : l’avocat Toufik Belala entendu par le juge d’instruction

L'avocat Toufik Belala, membre du collectif de défense des détenus d'opinion, a été entendu, ce lundi, par le parquet...

Derniers articles

La famille de Cherif Mellal « inquiète » et appelle à sa libération

La famille de l’homme d’affaires, ancien président de la JSK, Cherif Mellal se dit « profondément inquiète » sur...

Adidas écarte Bella Hadid de sa campagne publicitaire sous pression pro-israélienne

Le mannequin américain d’origine palestinienne, Bella Hadid, a été retiré de la campagne publicitaire de la marque sportive Adidas...

Tribunal de Boufarik : l’avocat Toufik Belala entendu par le juge d’instruction

L'avocat Toufik Belala, membre du collectif de défense des détenus d'opinion, a été entendu, ce lundi, par le parquet...

Recherche par tags

Dans la même catégorie