9.9 C
Alger
mardi 5 mars 2024
A la uneTestament explosif: deux mois avant sa mort, Nezzar charge le régime algérien

Testament explosif: deux mois avant sa mort, Nezzar charge le régime algérien

Deux mois avant son décès, survenu le 30 décembre 2023, l’ex-homme fort du régime Khaled Nezzar est sorti de son mutisme pour livrer un récit-testament au journaliste Saad Bouakba. L’ancien ministre de la Défense a dressé un bilan amer de son parcours controversé, non sans régler quelques comptes au passage.

Celui qui a longtemps tiré les ficelles dans l’ombre se pose en victime d’un système qui l’aurait trahi et abandonné. « Ni moi ni ma famille ne pouvons vivre en paix nulle part » geint l’ancien ministre de la Défense. Difficile pourtant de verser une larme pour cet ancien pilier du régime autoritaire algérien, qui semble récolter ce qu’il a semé pendant des décennies.

Car Nezzar ne fait pas dans la dentelle pour charger tous ceux qui lui ont fait de l’ombre. Il dément avec véhémence avoir joué le jeu de De Gaulle. L’ancien puissant général va même jusqu’à se poser en patriote pur et dur, qualifiant de « ridicules » les accusations selon lesquelles il aurait attaqué des bases militaires françaises sur ordre du général.

Sur la mort suspecte de son épouse, Nezzar a affirmé que Bouakba était avec lui lorsqu’on lui a annoncé le drame. Une confidence intéressée qui vise à disculper Nezzar, accusé du meurtre de sa propre femme. L’ancien ministre va jusqu’à verser une larme de crocodile en évoquant la maladie de son fils, « douleur » instrumentalisée selon lui pour l’accabler.

Autre dossier brûlant évoqué : l’assassinat de l’ancien président Mohamed Boudiaf en 1992. Nezzar balaye toute implication personnelle, affirmant qu’un drame d’une telle ampleur n’aurait pas pu se produire à son insu alors qu’il était le puissant ministre de la Défense de l’époque.

Nezzar en profite au passage pour régler ses comptes avec d’ex-alliés devenus encombrants. Le groupe de Bouteflika, qui l’a un temps courtisé avant de le lâcher, en prend pour son grade. Tout comme le général Toufik, dont il semble avoir été assez proche dans les couloirs du pouvoir pour solliciter son épouse afin de le joindre. De quoi alimenter les plus folles rumeurs sur les coulisses opaque du régime algérien…

A travers ses confessions calculées, Nezzar a tenté de se dédouaner des accusations qui pèsent sur lui et de redorer un blason terni par des décennies d’autoritarisme et de répression. Mais cette tentative désespérée ressemble fort à un baroud d’honneur.

Kamel AIDOUNE

Dans la même catégorie

Google rend hommage à Taos Amrouche

Le doodle du jour célèbre l'écrivaine et chanteuse kabyle Taos Amrouche, figure emblématique de la promotion de la culture...

Sélection nationale : le Bosnien Vladimir Petkovic en Algérie

La nouvelle ère de la sélection nationale algérienne de football a officiellement débuté. Après le départ de Djamel Belmadi,...

Boumerdes : Jusqu’à 6 ans de prison requis dans le procès de Laziv-Naciria

Le tribunal de Bordj Menaiel, relevant de la cour de Boumerdes, a renvoyé au 17 mars 2024 le prononcé...

Derniers articles

Google rend hommage à Taos Amrouche

Le doodle du jour célèbre l'écrivaine et chanteuse kabyle Taos Amrouche, figure emblématique de la promotion de la culture...

Sélection nationale : le Bosnien Vladimir Petkovic en Algérie

La nouvelle ère de la sélection nationale algérienne de football a officiellement débuté. Après le départ de Djamel Belmadi,...

Boumerdes : Jusqu’à 6 ans de prison requis dans le procès de Laziv-Naciria

Le tribunal de Bordj Menaiel, relevant de la cour de Boumerdes, a renvoyé au 17 mars 2024 le prononcé...

Recherche par tags

Dans la même catégorie