7.9 C
Alger
jeudi 22 février 2024
ActualitéTebboune dresse son bilan devant les parlementaires

Tebboune dresse son bilan devant les parlementaires

Le président de la République a mis en exergue les acquis réalisés ces quatre dernières années en matière de réformes politiques, de consécration des droits et de renforcement du caractère social de l’Etat, dans son discours à la Nation prononcé, lundi à Alger, devant les deux chambres du Parlement réunies au Palais des Nations.

Le président de la République a entamé son discours historique devant les représentants du peuple en affirmant s’être «engagé depuis que le peuple m’a confié la responsabilité de diriger le pays, à ériger le dialogue constructif en approche de travail tout en faisant de la transparence une culture de gestion des affaires publiques», d’où cette initiative de s’adresser à la Nation pour «évaluer le bilan de réalisation des objectifs nobles pour lesquels notre vaillant peuple est sorti dans la rue en février 2019 afin de revendiquer le changement».

«Restaurer la confiance en les institutions de l’Etat constituait la principale préoccupation du processus de réforme politique que nous avons œuvré à mettre en œuvre de manière progressive, à commercer par la profonde révision de la Constitution, plébiscitée par le peuple algérien en novembre 2020», a-t-il affirmé, rappelant la batterie de réformes législatives de grande envergure ayant permis de «mettre le système juridique en conformité avec la nouvelle Constitution, installer les différentes instances nouvellement créées et œuvrer pour l’émergence d’une nouvelle génération d’assemblées élues».

Le président de la République a passé en revue les résultats des réformes engagées depuis son investiture, lesquels, a-t-il dit, «sont très rassurants», soulignant que «le pays avance à grands pas, fort de sa jeunesse qui a battu en brèche tous les pronostics défaitistes, notamment ceux en provenance d’outre-mer».

Il a, en outre, affirmé œuvrer pour la consécration des droits de tous les Algériens sur l’ensemble du territoire national, en faisant de la consolidation du caractère social de l’Etat «une boussole pour tous les efforts consentis, afin de renforcer la solidarité nationale et de prendre en charge les préoccupations de l’ensemble des citoyens dans le cadre de l’équité et de l’égalité».

Le président de la République a rappelé, dans ce contexte, «l’intérêt majeur» qu’il a «accordé à la réalisation de la justice sociale, à travers la révision de l’Impôt sur le revenu global (IRG), la revalorisation des salaires et l’institution de l’allocation chômage pour préserver la dignité des jeunes», outre «les efforts visant à créer des postes d’emploi et régulariser davantage d’employés ayant bénéficié d’une intégration définitive».

Soulignant l’intérêt qu’il a toujours porté aux zones d’ombre, le président de la République a précisé que «80% des décisions relatives à l’amélioration de la situation des zones d’ombre ont été effectivement mises en œuvre», indiquant que «six (6) millions de citoyens algériens ont vécu dans des conditions qui auraient dû être dépassées depuis l’indépendance».

Evoquant la question de la reddition de comptes par les responsables n’ayant pas accompli les tâches qui leur ont été confiées pour améliorer les conditions de vie des habitants de ces zones, il a indiqué avoir «récemment décidé de mettre fin aux fonctions de responsables locaux qui ont failli».

 «Etre au service du citoyen algérien c’est renforcer son sentiment d’appartenance à sa patrie», a soutenu le président de la République, assurant qu’il «ne s’agit pas de slogans populistes, mais d’une question de principe».

Concernant les efforts en cours dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de corruption, le président de la République a précisé que les efforts pour la récupération des fonds détournés au peuple sous le règne de la Issaba (bande) avaient permis «la récupération de plus de 30 milliards de dollars entre biens immobiliers, unités industrielles et sommes d’argent», ajoutant que «le travail se poursuit pour récupérer les fonds détournés vers l’étranger».

Réaffirmant l’intérêt que porte l’Etat aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger, le président de la République a annoncé une réduction de 50% des tarifs des billets d’avion pour leur permettre de passer le mois de Ramadhan dans le pays.

Evoquant les réalisations en matière de politique étrangère, le président de la République a rappelé le consensus international qui a permis à l’Algérie de devenir membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

 «La voix de l’Algérie est aujourd’hui audible dans tous les fora internationaux. Elle défend vigoureusement les principes de sa Révolution de libération et les valeurs humaines et elle n’abandonnera jamais les Etats vulnérables», a affirmé le président de la République.

Réitérant le soutien de l’Algérie aux causes palestinienne et sahraouie, le président de la République a affirmé que les positions de l’Algérie à cet égard étaient claires.

APS

Dans la même catégorie

Hirak : Arrestations à Béjaïa à la veille de l’anniversaire des manifestations

La ville de Béjaïa, à l’Est du pays, a été le théâtre de nouvelles arrestations à la veille du...

Aéroport international d’Alger : une nomination controversée révélatrice des lacunes dans la gouvernance

La récente nomination de Mokhtar Mediouni au poste de directeur de l'aéroport international Houari Boumediene d'Alger soulève de sérieuses...

L’écrivain amazigh Ali Belhout menacé d’alourdissement de peine

Le parquet de Tizi-Ouzou a requis ce 20 février l'aggravation des peines à l'encontre de l'artiste et écrivain d'expression...

Derniers articles

Hirak : Arrestations à Béjaïa à la veille de l’anniversaire des manifestations

La ville de Béjaïa, à l’Est du pays, a été le théâtre de nouvelles arrestations à la veille du...

Aéroport international d’Alger : une nomination controversée révélatrice des lacunes dans la gouvernance

La récente nomination de Mokhtar Mediouni au poste de directeur de l'aéroport international Houari Boumediene d'Alger soulève de sérieuses...

L’écrivain amazigh Ali Belhout menacé d’alourdissement de peine

Le parquet de Tizi-Ouzou a requis ce 20 février l'aggravation des peines à l'encontre de l'artiste et écrivain d'expression...

Recherche par tags

Dans la même catégorie