22.9 C
Alger
mardi 25 juin 2024
ChroniqueL’OBSESSION. (Première partie)

L’OBSESSION. (Première partie)

Le système comme le pouvoir qu’il a enfanté avec ses dirigeants qui le composent, ne se cherchent plus, puisque plus rien ne les inquiète ni les menace.
Peu importe quand, et comment ce système est né. Il veille à sa survie avec des mutations parfois par héritage, parfois par tripatouillage il ne se console point de ce que le peuple auras à dire, ou à revendiquer tant la diversion portant ses fruits est omniprésente avec cet éternel émerveillement et ce récurent rachat de la paix sociale où cette rhétorique, pareille à une
cerise sur le gâteau . Ce gâteau pétri par les « Bonnets et Cols Blancs de l’Elysée ».
Quant à ceux et celles qui vont être sacrifiés dans l’indifférence et l’insouciance, ils sont déjà des oubliés dès lors où ils sont mourants. Il faut à présent s’occuper des survivants, faire d’eux des obéissants des dociles à l’échine courbée et la tête baissée.
Affamer les récalcitrants n’est pas de nature à les calmer. Ghettoïser une région avant de la plonger dans les effritements clairsemés de l’ethno-confessionnalisme est une nouvelle recette née des laboratoires des bottes cirées. Pourtant depuis des siècles la coexistence dans l’inter communautarisme a été un exemple et une référence dans le respect mutuel et le partage des valeurs. Ceci n’échappe à personne que si la vallée du M’Zab dont il s’agit est plongée dans cette spirale, d’autres volcans sociaux chauffent dans les entrailles de cette terre qui n’a que trop payé.
La Kabylie trop belle et toujours rebelle a payé le plus lourd tribu tant dans ses maquis révolutionnaires sous sa dénomination de W3. Région dont le sang versé se calcule au litre/mètre carré (quand ailleurs l’unité est le litre/Km carré). Cette Kabylie restera le fer de lance de toutes les revendications. Malheureusement, la population du reste du pays, comme dans
une forme de frustration et de mendicité est restée sourde et indifférente quand elle ne fait pas le travail du pouvoir, qui est de nourrir la haine et le reniement.
Cette région que le pouvoir ne cesse de troubler par ses répliques et bien souvent ses provocations se trouve des actions et positions légitimes pour mater la rébellion et étouffer la revendication.

***Bihmane Belattaf***

Dans la même catégorie

Mohand Taferka condamné à 2 ans de prison ferme

Mohand Taferka, figure emblématique de la diaspora et militant associatif, a été condamné à deux ans de prison ferme...

Le chanteur Makhlouf Aberkane acquitté par le tribunal de Dar El Beida

Le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida à Alger a prononcé l'acquittement du chanteur Makhlouf Aberkane,...

Constantine : six détenus d’opinion libérés après 32 mois de détention provisoire

Le tribunal de Constantine a prononcé mardi 25 juin 2024 la relaxe de six détenus d'opinion originaires des wilayas...

Derniers articles

Mohand Taferka condamné à 2 ans de prison ferme

Mohand Taferka, figure emblématique de la diaspora et militant associatif, a été condamné à deux ans de prison ferme...

Le chanteur Makhlouf Aberkane acquitté par le tribunal de Dar El Beida

Le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida à Alger a prononcé l'acquittement du chanteur Makhlouf Aberkane,...

Constantine : six détenus d’opinion libérés après 32 mois de détention provisoire

Le tribunal de Constantine a prononcé mardi 25 juin 2024 la relaxe de six détenus d'opinion originaires des wilayas...

Recherche par tags

Dans la même catégorie