20.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024
ActualitéLe détenu d’opinion Abdelkader Ghazi, résilience et résistance malgré sa situation de handicap

Le détenu d’opinion Abdelkader Ghazi, résilience et résistance malgré sa situation de handicap

Campagne nationale pour la libération des 228 détenus d’opinion #Libérez_Les.

Abdelkader Ghazi est né le 9 octobre 1955 (68 ans) à Bechar (Sud-ouest). Père de sept enfants, paraplégique et souffrant d’une maladie cardiaque et d’hypertension artérielle, il est connu pour être un défenseur acharné des droits humains et de la citoyenneté. Bien qu’il vive dans une région reculée, Abdelkader soutient toutes les causes justes en faveur du développement et de la justice sociale à travers le territoire national.

Dans les années 2000, Abdelkader Ghazi s’implique dans plusieurs mouvements et actions citoyennes. En 2013, il rejoint le Comité de défense des droits des chômeurs, puis participe à des mobilisations contre l’exploitation du gaz de schiste dans le Sud. Il figure également parmi les fondateurs du Front de refus politique opposé au quatrième mandat du président Abdelaziz Bouteflika en 2014. Tous ces engagements lui ont valu de nombreuses arrestations et poursuites judiciaires.

Comme des millions d’Algériens, Abdelkader Ghazi rejoint le Hirak en 2019. Sur son fauteuil roulant en portant toujours le drapeau national, il est l’un des meneurs des manifestations à Bechar dès le 22 février. Selon ses proches, il n’a voulu manquer aucune manifestation du vendredi malgré la répression et le harcèlement dont il a fait l’objet.

Le 23 novembre 2022, Abdelkader Ghazi est arrêté par la police de Bechar, puis interrogé au sujet de ses publications Facebook et ses opinions politiques par la Brigade de lutte contre la cybercriminalité de la police judiciaire. Le tribunal de Bechar ordonne son placement en détention préventive pour des accusations de soutien et d’appartenance à une entité terroriste (Mouvement Rachad), organisation classée « terroriste » par les autorités algériennes depuis mai 2021. Son dossier est renvoyé devant le tribunal pénal de Bechar et sera jugé le 30 avril 2024.

Abdelkader Ghazi est détenu depuis 16 mois à la prison de Bechar malgré sa situation de santé très fragile.

Dans la même catégorie

Nouvelle mobilisation de masse au Maroc contre la normalisation avec Israël

Des milliers de Marocains ont battu le pavé dimanche 19 mai à Casablanca pour dénoncer la poursuite des relations...

La CPI demande des mandats d’arrêt contre Netanyahu et des dirigeants du Hamas

Dans un communiqué publié lundi 20 mai, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a annoncé...

Hirak : Procès des détenus d’Aris et Tebessa après 31 mois de détention provisoire

Après une longue attente de 31 mois en détention provisoire à la prison Boussouf de Constantine, le procès très...

Derniers articles

Nouvelle mobilisation de masse au Maroc contre la normalisation avec Israël

Des milliers de Marocains ont battu le pavé dimanche 19 mai à Casablanca pour dénoncer la poursuite des relations...

La CPI demande des mandats d’arrêt contre Netanyahu et des dirigeants du Hamas

Dans un communiqué publié lundi 20 mai, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a annoncé...

Hirak : Procès des détenus d’Aris et Tebessa après 31 mois de détention provisoire

Après une longue attente de 31 mois en détention provisoire à la prison Boussouf de Constantine, le procès très...

Recherche par tags

Dans la même catégorie