28.9 C
Alger
dimanche 26 mai 2024
ActualitéAlgérie - Allemagne, l'accord de la honte

Algérie – Allemagne, l’accord de la honte

Un accord pour l’expulsion de migrants algériens illégaux établis en Allemagne a été trouvé entre l’Algérie et le pays de l’Union européenne, a annoncé la chancelière allemande Angela Merkel, en visite à Alger ce lundi 17 septembre 2018.

La chancelière allemande animait cet après-midi une conférence avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia, au Centre international des Conférences, dans la commune de Staouali, à Alger.

Elle a annoncé, durant son intervention, avoir abouti à un accord avec les autorités algériennes pour “le transfert des migrants algériens en situation irrégulière en Allemagne vers l’Algérie”.

Elle a qualifié l’Algérie de “pays sûr” et que les migrants, en nombre de 40.000 selon M. Ouyahia, ne seront pas en danger une fois rapatriés en Algérie.

Cette question fait depuis 2015 l’objet de tractions en Allemagne, suite à des agressions sur des femmes à Cologne, au début présumées commises par des migrants.

Le gouvernement allemand avait annoncé son désir d’accélérer les renvois de demandeurs d’asile originaires d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie en les inscrivant, avec la Géorgie, comme “pays sûrs”.

Les autorités allemandes ont mainte fois tenté d’inscrire ces trois pays comme pays dits “sûrs”, comme c’était déjà le cas pour les pays des Balkans non membres de l’Union européenne. Ceci permettrait aux services de l’immigration de rejeter de façon quasi-automatique les demandes d’asile de leurs ressortissants, sans même avoir à motiver ces refus.

Cette décision avait suscité la controverse, notamment chez les associations de défense des droits de l’homme s’opposent à l’inscription des pays maghrébins sur cette liste de pays sûrs en raison notamment “des atteintes à la liberté d’expression et les cas de torture qui y sont recensés”.

Angela Merkel a également fait savoir que ses entretiens avec le Premier ministre algérien ont porté sur le règlement de la question libyenne, sur la coopération économique entre les deux pays qui se traduira par une aide allemande dans la diversification de l’économie algérienne.

Les deux responsables ont également évoqué le rôle de l’Algérie dans le règlement de la crise malienne.

Par HuffPost Maghreb

Dans la même catégorie

Tentative de manifestation à Tizi-Ouzou en 2022: le procès en appel fixé au 27 mai

Le procès en appel des 9 prévenus poursuivis pour tentative de manifestation le 20 avril 2022 à Tizi-Ouzou est...

Le parti RND appelle à reconduire Tebboune à la présidence

Lors d'un meeting à Mila ce samedi, le secrétaire général du RND, Moustapha Yahi, a annoncé le soutien de...

Ghaza sous les bombardements: près de 900 000 personnes déplacées de Rafah

À la suite de l'offensive militaire menée par les forces israéliennes à Rafah dans la bande de Ghaza depuis...

Derniers articles

Tentative de manifestation à Tizi-Ouzou en 2022: le procès en appel fixé au 27 mai

Le procès en appel des 9 prévenus poursuivis pour tentative de manifestation le 20 avril 2022 à Tizi-Ouzou est...

Le parti RND appelle à reconduire Tebboune à la présidence

Lors d'un meeting à Mila ce samedi, le secrétaire général du RND, Moustapha Yahi, a annoncé le soutien de...

Ghaza sous les bombardements: près de 900 000 personnes déplacées de Rafah

À la suite de l'offensive militaire menée par les forces israéliennes à Rafah dans la bande de Ghaza depuis...

Recherche par tags

Dans la même catégorie