12.9 C
Alger
dimanche 14 avril 2024
ActualitéKamala Harris appelle à un “cessez-le-feu immédiat” à Gaza, mais ses paroles sonnent creux

Kamala Harris appelle à un “cessez-le-feu immédiat” à Gaza, mais ses paroles sonnent creux

À moins d’un revirement majeur de politique étrangère, les appels humanitaires de Kamala Harris pour Gaza ne seront perçus que comme une gesticulation cynique et un exercice de relations publiques.

La vice-présidente américaine Kamala Harris a une fois de plus brandi la rhétorique des “droits de l’homme” et de “l’humanité commune” lors d’un discours commémorant une marche historique pour les droits civiques à Selma, en Alabama. Cependant, ses appels à un “cessez-le-feu immédiat” à Gaza pendant au moins six semaines sonnent creux et hypocrites, à la lumière du rôle central joué par les États-Unis dans l’oppression persistante du peuple palestinien.

Mme Harris a affirmé que “les conditions sont inhumaines et notre humanité commune nous oblige à agir” face aux souffrances endurées par la population de Gaza. Pourtant, son gouvernement reste le principal allié et fournisseur d’armes de l’entité sioniste, perpétuant ainsi le siège meurtrier et l’apartheid imposés aux Palestiniens.

Cette nouvelle tentative de langue de bois diplomatique intervient alors que les pourparlers de cessez-le-feu entre le Hamas et Israël sont au point mort. Mais l’administration américaine semble oublier que c’est précisément son soutien indéfectible à l’occupation illégale qui alimente le cycle infernal de violences à Gaza.

Les experts avertissent que ces vagues d’indignation sélective de la part de responsables américains constituent un écran de fumée commode pour masquer les véritables objectifs stratégiques des États-Unis au Proche-Orient. En réalité, Washington reste déterminé à consolider son influence géopolitique dans la région, quitte à sacrifier les droits humains les plus élémentaires du peuple palestinien.

À moins d’un revirement majeur de politique étrangère, les appels humanitaires de Kamala Harris pour Gaza ne seront perçus que comme une gesticulation cynique et un exercice de relations publiques. Seule une pression diplomatique et économique réelle sur l’État hébreu pourrait avoir un impact tangible. Mais cela semble bien loin des intentions américaines actuelles.

Kamel AIDOUNE

Dans la même catégorie

Kylian Mbappé attendu en Algérie cet été

La visite très attendue de la star du football Kylian Mbappé en Algérie, prévue pour l'été prochain, se prépare...

Flambée des prix de la banane : quand les mesures gouvernementales semblent inefficaces

Alors que le mois de ramadan a été marqué par une envolée des prix de la banane sur le...

Tragédie à Kairouan : un jeune tunisien s’immole par le feu devant un poste de police

Un jeune homme de 22 ans, nommé Yassine. S, est décédé jeudi des suites de graves brûlures après s'être...

Derniers articles

Kylian Mbappé attendu en Algérie cet été

La visite très attendue de la star du football Kylian Mbappé en Algérie, prévue pour l'été prochain, se prépare...

Flambée des prix de la banane : quand les mesures gouvernementales semblent inefficaces

Alors que le mois de ramadan a été marqué par une envolée des prix de la banane sur le...

Tragédie à Kairouan : un jeune tunisien s’immole par le feu devant un poste de police

Un jeune homme de 22 ans, nommé Yassine. S, est décédé jeudi des suites de graves brûlures après s'être...

Recherche par tags

Dans la même catégorie