8.9 C
Alger
jeudi 29 février 2024
ActualitéEn Tunisie, la nomination d’un ministre juif provoque des remous

En Tunisie, la nomination d’un ministre juif provoque des remous

Né à Djerba mais résidant en France, René Trabelsi est attaqué pour ses liens supposés avec Israël.

Au cœur d’un remaniement polémique et critiqué par le président de la République Béji Caïd Essebsi, René Trabelsi, nouveau ministre du Tourisme, est l’une des personnalités les plus contestées. Lors du vote de confiance organisé lundi soir à l’Assemblée, il a été de ceux qui ont recueilli le plus de voix contre lui (25). Juif, résidant en France et accusé de conflit d’intérêts : les arguments de ses opposants ne manquent pas.

Fils de Pérez Trabelsi, dirigeant de la communauté juive de Djerba, René Trabelsi est une personnalité incontournable de cette région du Sud tunisien. Le quinquagénaire devient le troisième ministre tunisien de confession juive et le premier depuis la fin des années 50 alors que la communauté juive, estimée à 2 000 Tunisiens, ne cesse de décroître. L’Histoire (création d’Israël, guerre des Six Jours en 1967…) et les problèmes économiques ont poussé les Juifs tunisiens à quitter leur pays. René Trabelsi a d’ailleurs suivi ce chemin puisqu’il s’est installé en France et possède la nationalité française.

J’accuse… »

La religion du nouveau ministre a soulevé certaines indignations. « Le gouvernement actuel est en train de créer des relations avec l’ennemi sioniste », a regretté Ahmed Kahlaoui, président de l’association de soutien à la lutte contre la normalisation et le sionisme. Un recours juridique a été déposé sous prétexte que René Trabelsi détiendrait la nationalité israélienne – ce qu’il dément – et défendrait « l’entité sioniste qui occupe la terre de Palestine et opprime son peuple arabe». Le nouveau ministre est monté au créneau, se fendant d’une tribune au titre hautement symbolique : « J’accuse…». « Je n’aimerais pas que ma judéité soit un motif de rejet, je n’aimerais pas qu’elle soit non plus un motif folklorique de soutien. Soutenir ma nomination uniquement parce que je suis juif serait faire du tort à la Tunisie et me faire du tort. »

Gayda Jeanne Esther Thabet, porteparole de l’association tunisienne de défense des minorités, confirme : « Le débat aurait dû se porter sur son programme plutôt que sur le Livre sacré sur lequel il va prêter serment. Nous notons cependant que notre lutte contre l’exclusion des minoritésporte ses fruits quelques semaines après l’adoption d’une loi criminalisant le racisme. »

Cela n’a pas empêché le député indépendant Yassine Ayari, de s’en prendre au chef du gouvernement Youssef Chahed : « Vous nous ramenez un ministre nul, connu pour son appartenance sioniste. Vous n’avez qu’à changer sur le drapeau tunisien, l’étoile rouge par l’étoile de David. » L’élu a déposé, par ailleurs, un recours juridique pour conflit d’intérêts contre René Trabelsi qui dirige le touropérateur Royal First Travel.Un professionnel du tourisme minimise le problème : « Royal First Travel cible le marché français qui est en pleine reprise [38 % d’augmentation par rapport à 2017, NDLR]. Le chemin est tracé. Le nouveau ministre devra se concentrer sur la reprise en Allemagne, en Italie… » Depuis des mois que le remaniement ministériel se préparait, les acteurs du tourisme tunisien, qui représente 7 % du PIB, demandaient un ministre issu du secteur.

« Pour nous, c’est une nomination très positive dans le sens où il connaît nos problèmes», estime Jalel Henchiri, président de la fédération régionale de l’hôtellerie de Zarzis-Djerba. Le responsable note également l’absence d’affiliation politique de René Trabelsi, en cette période où le président s’oppose à son chef du gouvernement dans un contexte de renversement des alliances. « Tous les secteurs économiques souffrent de la crise politique. Avoir un ministre neutre peut permettre quelques avancées, même si ce n’est que pour un an. » Les élections législatives et présidentielles sont prévues pour 2019.

MARYLINE DUMAS

La source : Le Figaro

Dans la même catégorie

Jijel: l’ancien détenu d’opinion Yasser Rouibah placé sous contrôle judiciaire

Yasser Rouibah, ancien détenu d’opinion, vient d'être placé sous contrôle judiciaire par un juge d'instruction du tribunal de Jijel....

Le procès en appel de Brahim Laalami et Said Riahi programmé pour le 14 mars

Une nouvelle audience se profile dans le dossier des détenus d'opinion Saïd Riahi et Chameseddine Lalami. Le tribunal criminel d'Alger...

Un savoir-faire ancestral algérien distingué par l’UNESCO

Le directeur du bureau régional de l'UNESCO, Eric Falt, a remis aux autorités algériennes l’attestation d’inscription des techniques de...

Derniers articles

Jijel: l’ancien détenu d’opinion Yasser Rouibah placé sous contrôle judiciaire

Yasser Rouibah, ancien détenu d’opinion, vient d'être placé sous contrôle judiciaire par un juge d'instruction du tribunal de Jijel....

Le procès en appel de Brahim Laalami et Said Riahi programmé pour le 14 mars

Une nouvelle audience se profile dans le dossier des détenus d'opinion Saïd Riahi et Chameseddine Lalami. Le tribunal criminel d'Alger...

Un savoir-faire ancestral algérien distingué par l’UNESCO

Le directeur du bureau régional de l'UNESCO, Eric Falt, a remis aux autorités algériennes l’attestation d’inscription des techniques de...

Recherche par tags

Dans la même catégorie