15.9 C
Alger
vendredi 19 avril 2024
ActualitéAlgérie. Acte 10 de la révolution populaire pacifique… Le Hirak continue

Algérie. Acte 10 de la révolution populaire pacifique… Le Hirak continue

HONNEUR A LA SAGESSE CONSCIENTE DU PEUPLE 


« On dit que le lait des chamelles du sud aurait des vertus que n’a pas celui des vaches « folles »du nord, sur le développement de la patience, de la clairvoyance, de la conscience nationale et de la sagesse. « 

 

En ce 10 eme vendredi de « l’insurrection citoyenne »,et pour paraphraser cette « boutade » et l’adapter à la situation d’aujourd’hui, nous pouvons affirmer  sans risquer de se tromper ,que le peuple d’en bas révolté a développé de la « patience, de la « clairvoyance »,de la »conscience nationale » et de la « sagesse » face à la folie et à l’inconscience du peuple d’en haut représenté par le pouvoir de fait actuel et ses affidés !

Ceci se  vérifie chaque jour depuis le début du mouvement populaire contre le système dans tout le pays. Et tous les  discours des Tartuffe du pouvoir , les manipulations des chaines de télévision et des relais informels n’y ont rien changé ! Bien au contraire !

 

Des interventions dans le pur style Brejnévien qui ne peuvent déclencher que les applaudissements d’un auditoire généralement « cachirisé ». Et pendant toute la durée de leurs speech ,ils ne cessent de plaider la défense de la parole et du choix du peuple qui ne peut être assuré que par le pouvoir qu’il représentent(Gaid,Bensalah,Bedoui,Bouchareb…) et non par le mouvement citoyen ou par l’opposition politique crédible . Des interventions qui se veulent apaisantes, progressistes, mais qui continuent toujours à considérer les Algériennes et les Algériens, comme d’éternels assistés .

 

Malheureusement la réalité du terrain est tout autre. Une réalité constituée d’une part par un sursaut populaire inédit, et d’autre part par des provocations et manipulations multiformes  visant à mater cette résistance citoyenne, et à bâillonner son épanouissement. Car, ce qui a fait peur au pouvoir dans cette « Révolution du sourire », c’est l’effet boule de neige d’une demande de changement pacifique du système qui risquerait de mettre en danger l’existence du système clanique !

 

Pour l’histoire, et conviction partagée par une grande majorité d’Algériens, si à l’indépendance du pays en 1962, la sagesse du peuple avait été sollicitée pour  gérer les affaires publiques, la  folie  du « clan d’Oujda »qui s’en était chargé alors, ne se serait pas obstiné à conduire le pays à la régression et tragédie actuelles !

 

Certainement que la sagesse du peuple n’aurait jamais permis l’émergence de la dictature militaro-politico-économique prédatrice des richesses nationales, ni accepté la confiscation de la souveraineté populaire, encore moins l’atteinte à la dignité humaine et aux droits de l’homme.

 

C’est une évidence aussi que la sagesse du peuple n’aurait jamais autorisé la répression des délits d’opinion, ni les élections frauduleuses à la Naegelen, encore moins la corruption généralisée. Comme elle n’aurait pas permis le coup d’état imposant un 4 ème mandat  contre la volonté de la majorité des citoyennes et citoyens, aspirant au changement.

 

Plus prés de nous, cette même sagesse du peuple n’aurait pas permis le passage en force de toutes les lois liberticides, ni les attentats prémédités et répétés contre la volonté populaire au travers les coups de force constitutionnels de 2008 et 2016.

Enfin, cette légendaire sagesse du peuple n’aurait pas rejeté et diabolisé toutes les propositions de sortie de crise de l’opposition démocratique nationale . Des offres de dialogue pour une transition démocratique en Algérie qui éviterait au pays le statuquo  mortel actuel et prélude à l’effondrement de l’état !

 

C’est pour tout cela, que nous osons dire aujourd’hui, que « sa majesté le peuple »continue à nous  infliger une véritable leçon de conscience citoyenne à même d’accélérer le processus historique de changement inéluctable qui éviterait le pire à la nation.

Espérons seulement, que le cerveau du système soit contaminé par cette sagesse populaire .

 

DR AMOKRANE Lakhdar

Dans la même catégorie

Rencontre à Alger entre le ministre des Affaires étrangères et le Président du Comité militaire de l’OTAN

Le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, M. Lounès Magramane, a...

Béjaïa: Mira Moknache, Djamel Ikni et leurs coprévenus relaxés en appel

Dans une décision rendue le 17 avril 2024, la Cour de Béjaïa a annulé le jugement de condamnation prononcé...

Mustapha Bendjama, enfin libre après plus d’un an derrière les barreaux

Après 14 mois passés derrière les barreaux, le journaliste Mustapha Bendjama a enfin été libéré ce 18 avril 2024...

Derniers articles

Rencontre à Alger entre le ministre des Affaires étrangères et le Président du Comité militaire de l’OTAN

Le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, M. Lounès Magramane, a...

Béjaïa: Mira Moknache, Djamel Ikni et leurs coprévenus relaxés en appel

Dans une décision rendue le 17 avril 2024, la Cour de Béjaïa a annulé le jugement de condamnation prononcé...

Mustapha Bendjama, enfin libre après plus d’un an derrière les barreaux

Après 14 mois passés derrière les barreaux, le journaliste Mustapha Bendjama a enfin été libéré ce 18 avril 2024...

Recherche par tags

Dans la même catégorie