25.9 C
Alger
samedi 15 juin 2024
ActualitéLe RCD à la croisée des chemins pour la présidentielle

Le RCD à la croisée des chemins pour la présidentielle

Alors que la plupart des formations politiques ont déjà dévoilé leur stratégie pour le prochain scrutin présidentiel, le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) demeure l’un des rares partis à garder le suspense. Une position qui pourrait être tranchée dans les prochains jours, lors de la réunion très attendue de son conseil national.

Samedi dernier lors d’un meeting à Tizi-Ouzou, le président du RCD Athmane Mazouz a botté en touche sur la question épineuse de la participation ou du boycott, se contentant de rappeler les lignes rouges du parti. « Pour être clair, au RCD, c’est l’absence ou la réunion des conditions minimales de compétition électorale qui déterminera notre attitude », a-t-il martelé, ouvrant la voie à toutes les hypothèses.

Parmi les préalables posés par le parti figurent « l’ouverture des espaces d’expression », « le rétablissement des libertés fondamentales » ou encore « la libération des détenus politiques et d’opinion ». Des conditions qui, à l’heure actuelle, semblent loin d’être remplies selon le RCD.

Cependant, une séquence diffusée par la télévision nationale montre Mazouz affirmant que « le boycott ne bénéficie à personne ». Une déclaration qui, sortie de son contexte, a été interprétée par certains observateurs comme un signal en faveur d’une participation du RCD.

Mais de sources internes, cette hypothèse est largement battue en brèche. Selon ces dernières, les propos du président auraient été tronqués et ne concernaient pas spécifiquement le scrutin à venir. Au vu du « contexte général prévalant dans le pays » et des positions du parti proche du Hirak, un boycott de la présidentielle serait même l’option privilégiée.

Un scénario que vient également appuyer la ligne jusqu’ici défendue par le RCD, formation connue pour son opposition farouche au système en place. Un boycott qui permettrait au parti de conserver une forme de cohérence idéologique tout en envoyant un message de défiance au pouvoir en place.

Reste que l’heure est désormais aux arbitrages pour cette formation stratégique. Participera, boycottera ou choisira-t-elle une voie médiane? Toutes les options semblent encore sur la table à quelques jours de la réunion cruciale du conseil national. Une décision lourde de sens pour l’avenir politique du RCD et le paysage électoral global.

SAMIR L.

Dans la même catégorie

Le FLN appelle officiellement Abdelmadjid Tebboune à briguer un nouveau mandat

Le secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN) a lancé un appel solennel au président Abdelmadjid Tebboune pour...

L’ambassadeur algérien réaffirme la position du pays sur le Sahara occidental à l’ONU

À deux reprises lors de la session du Comité de décolonisation de l'ONU (C-24) consacrée à la question du...

Le théâtre algérien en deuil après la perte d’Hamiane Merzouk

Un pilier du théâtre engagé en Algérie vient de tirer sa révérence. Hamiane Merzouk, figure historique de la célèbre...

Derniers articles

Le FLN appelle officiellement Abdelmadjid Tebboune à briguer un nouveau mandat

Le secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN) a lancé un appel solennel au président Abdelmadjid Tebboune pour...

L’ambassadeur algérien réaffirme la position du pays sur le Sahara occidental à l’ONU

À deux reprises lors de la session du Comité de décolonisation de l'ONU (C-24) consacrée à la question du...

Le théâtre algérien en deuil après la perte d’Hamiane Merzouk

Un pilier du théâtre engagé en Algérie vient de tirer sa révérence. Hamiane Merzouk, figure historique de la célèbre...

Recherche par tags

Dans la même catégorie