25.9 C
Alger
vendredi 21 juin 2024
InternationalLa Russie réagit à la lettre adressée par Saïf al-Islam Kadhafi à Vladimir Poutine

La Russie réagit à la lettre adressée par Saïf al-Islam Kadhafi à Vladimir Poutine

Saïf al-Islam Kadhafi, qui ne cache pas son intention de diriger la Libye, aurait adressé une lettre à Vladimir Poutine. Pour la diplomatie russe, aucun des acteurs politiques libyens ne doit être exclu du processus politique national.

«Notre position est que personne ne doit être isolé et exclu d’un rôle politique constructif», a déclaré ce 24 décembre à l’agence Ria Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, alors qu’il commentait une information rapportée quelques jours plus tôt par Bloomberg. Selon l’agence, un représentant de Saïf al-Islam Kadhafi, fils de l’ex-dirigeant libyen, aurait transmis au responsable russe une lettre rédigée par celui-là et destinée à Vladimir Poutine.

Dans cette lettre, le fils de Mouammar Kadhafi aurait exposé au président russe sa feuille de route pour sortir le pays de la crise et demandé un soutien politique, alors qu’il prétend à la présidence libyenne. L’agence américaine a par ailleurs affirmé que des diplomates russes s’étaient entretenus avec lui par liaison vidéo, peu après sa libération en juin 2017.

«Saïf al-Islam Kadhafi a le soutien de certaines tribus en Libye et cela devrait être inclus dans le processus politique», a également déclaré Mikhaïl Bogdanov.

Saïf al-Islam Kadhafi avait annoncé le 19 mars, par le biais de l’un de ses porte-paroles, Aymen Bourass, depuis Tunis, sa candidature à la prochaine présidentielle sous la bannière du Front populaire pour la libération de la Libye (FPLL). Toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité, Saïf al-Islam Kadhafi avait été libéré dans le cadre d’une amnistie générale proclamée par le Parlement installé à Tobrouk (reconnu par la communauté internationale), après avoir été détenu près de six ans par la brigade Abou Bakr al-Sadiq, l’un des groupes armés contrôlant la ville de Zenten, au nord-ouest de la Libye. Depuis, il se serait réfugié dans la capitale tunisienne, selon plusieurs médias. Il n’est pas apparu en public depuis juin 2017.

Prévue initialement le 10 décembre 2018, l’élection présidentielle libyenne devrait se tenir au printemps 2019 après la tenue d’une conférence nationale en début d’année censée mettre fin à une période transition troublée par les crises politique et sécuritaire depuis l’intervention militaire de l’OTAN en 2011.

Source : RT France

 

Dans la même catégorie

Djaber Bechiri, militant constantinois, de nouveau condamné à la prison ferme

Le militant et ex-détenu d'opinion Djaber Bechiri a été condamné ce jeudi 20 juin à deux ans de prison...

Report du procès de la militante du Hirak Djamila Bentouis

Le procès de la détenue d'opinion Djamila Bentouis, militante du Hirak âgée de 60 ans et résidant en France,...

31 œuvres en lice pour la 9e édition du Prix Mohamed Dib

C'est un événement très attendu dans le paysage littéraire national. L'Association "La grande Maison" de Tlemcen a dévoilé mercredi...

Derniers articles

Djaber Bechiri, militant constantinois, de nouveau condamné à la prison ferme

Le militant et ex-détenu d'opinion Djaber Bechiri a été condamné ce jeudi 20 juin à deux ans de prison...

Report du procès de la militante du Hirak Djamila Bentouis

Le procès de la détenue d'opinion Djamila Bentouis, militante du Hirak âgée de 60 ans et résidant en France,...

31 œuvres en lice pour la 9e édition du Prix Mohamed Dib

C'est un événement très attendu dans le paysage littéraire national. L'Association "La grande Maison" de Tlemcen a dévoilé mercredi...

Recherche par tags

Dans la même catégorie