22.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024
A la uneUSMA- RS Berkane: La décision de la CAF sanctionne durement l'impuissance de la FAF

USMA- RS Berkane: La décision de la CAF sanctionne durement l’impuissance de la FAF

La Confédération africaine de football vient d’infliger un lourd revers aux intérêts algériens en infligeant une défaite sur tapis vert (0-3) à l’USM Alger pour son match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération face au Morocain de Berkane. Un camouflet retentissant qui souligne l’érosion de l’influence qu’exerçait autrefois la FAF au sein des instances dirigeantes du football continental.

Sous la présidence de Mohamed Raouraoua, l’Algérie jouissait d’un poids considérable à la CAF, défendant mordicus ses positions lors des grands rendez-vous. Las, ce leadership semble aujourd’hui bien lointain. La sanction infligée à l’USMA, aussi contestable soit-elle sur le principe, en est l’illustration patente.

Les décideurs de la CAF n’ont eu que faire des arguments algériens sur le port par les Marocains de maillots frappés d’un territoire revendiqué par le royaume chérifien. Une provocation caractérisée selon Alger qui a pourtant essuyé un revers cinglant.

Cette démonstration d’autorité de l’instance africaine sur une question aussi sensible que le Sahara occidental a soulevé une véritable colère sur les réseaux sociaux algériens. De nombreux internautes ont dénoncé ce qu’ils considèrent comme un déni de justice flagrant et un manque de solidarité arabe.

« La CAF bafoue les lois internationales et la légalité. C’est une décision politique inacceptable ! » s’insurge un utilisateur de Twitter, tandis qu’un autre regrette « le temps où l’Algérie avait son mot à dire au sein de cette instance ».

Au-delà du cas spécifique du litige l’opposant à Berkane, c’est l’incapacité de la FAF à peser de tout son poids sur ce dossier qui est pointée du doigt. Une nouvelle démonstration du délitement de l’influence algérienne à la CAF, autrefois bien réelle sous l’ère Raouraoua.

Les derniers soubresauts d’une fédération en perte de vitesse face aux grands féodaux du football africain ? C’est le sentiment prévalant chez de nombreux observateurs alors que le dossier pourrait connaître d’autres rebondissements avec le recours de l’USMA devant le TAS.

Kamel AIDOUNE

Dans la même catégorie

Nouvelle mobilisation de masse au Maroc contre la normalisation avec Israël

Des milliers de Marocains ont battu le pavé dimanche 19 mai à Casablanca pour dénoncer la poursuite des relations...

La CPI demande des mandats d’arrêt contre Netanyahu et des dirigeants du Hamas

Dans un communiqué publié lundi 20 mai, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a annoncé...

Hirak : Procès des détenus d’Aris et Tebessa après 31 mois de détention provisoire

Après une longue attente de 31 mois en détention provisoire à la prison Boussouf de Constantine, le procès très...

Derniers articles

Nouvelle mobilisation de masse au Maroc contre la normalisation avec Israël

Des milliers de Marocains ont battu le pavé dimanche 19 mai à Casablanca pour dénoncer la poursuite des relations...

La CPI demande des mandats d’arrêt contre Netanyahu et des dirigeants du Hamas

Dans un communiqué publié lundi 20 mai, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a annoncé...

Hirak : Procès des détenus d’Aris et Tebessa après 31 mois de détention provisoire

Après une longue attente de 31 mois en détention provisoire à la prison Boussouf de Constantine, le procès très...

Recherche par tags

Dans la même catégorie