8.9 C
Alger
vendredi 23 février 2024
ActualitéRiposte Internationale : Communiqué

Riposte Internationale : Communiqué

 

L’extraordinaire mobilisation de société civile Algérienne, pour le changement du système en place, continue d’épater et d’émerveiller les observateurs, ce qui a mis les ‘’ tenants ‘’ du pouvoir algérien dans une situation embarrassante. Cette dernière l’amène à accélérer des violences injustifiées, des arrestations arbitraires. Une stratégie médiatique véritablement oligarchique concertée pour désinformer l’opinion publique.

L’état Algérien, en usant d’une violence policière et politique totalement disproportionnées sur des populations pacifiques, franchit désormais un nouveau palier et ce, en plus, face à une élites citoyennes, à savoir des journalistes, qui ont été arrêtés et brutalisés, ce matin, par la machine répressive du régime Algérien.

Plus d’une centaine de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle, blasés, participaient dans le cadre d’un rassemblement pacifique à Alger centre afin de protester contre l’omerta imposée sur la couverture des évènements inédits qui secouent l’Algérie. Ces journalistes, citoyennes et citoyens,avant tout, se sont remontés contre les pressions quotidiennes qu’ils subissent, contre les restrictions qui touchent à l’exercice de leur métier de rapporteur d’informations en toute liberté. Les journalistes ont répondu de manière massive, en réaffirmant leur désir de souveraineté et leur goût de la liberté, face à un régime aux méthodes staliniennes.

Nous rappelons que le système en place, a maintenu un régime policier qui a soumis le peuple à une semi-dictature, il a également étouffé toute tentative de critique. En effet, le régime sous le Président actuel, a eu la crainte des médias. Tous les moyens de diffusion étaient loin d’être des formes d’expressions et que les principaux médias : la presse écrite, la télévision, la radio et le web durant son régime, ont été contraints à faire l’éloge des accomplissements du règne du président en place. Prenant l’exemple de la télévision et la radio publiques; ce sont le reflet de l’image que le gouvernement souhaite donner de la société Algérienne, une image partielle voire mythique du pays. Ce qui a mis en colère ces journalistes employés indépendants.

Par ailleurs, Les idées des soulèvements Algériens et sa nouvelle culture libératrice prennent rapidement corps dans toutes les corporations. La proximité entre les manifestants et les réseaux sociaux favorisera à des degrés différents la continuité de la tendance militante de ces médias.

Riposte internationale, dénonce ces arrestations arbitraires et appelle le pouvoir algérien de cesser immédiatement ces pratiques qui visent à museler les libertés des algériens.

Paris , le 27 Février 2019
P/Riposte Internationale
Le Bureau Exécutif

Dans la même catégorie

Arrestation du journaliste Merzoug Touati

Le journaliste et ancien prisonnier d'opinion Merzoug Touati a été interpellé ce jeudi 22 février 2024 à sa sortie...

L’activiste Khadija Dahmani condamnée à 18 mois de prison ferme

Le tribunal de Chlef a condamné, ce 21 février 2024, l'activiste Khadija Dahmani à 18 mois de prison ferme...

Hirak : Arrestations à Béjaïa à la veille de l’anniversaire des manifestations

La ville de Béjaïa, à l’Est du pays, a été le théâtre de nouvelles arrestations à la veille du...

Derniers articles

Arrestation du journaliste Merzoug Touati

Le journaliste et ancien prisonnier d'opinion Merzoug Touati a été interpellé ce jeudi 22 février 2024 à sa sortie...

L’activiste Khadija Dahmani condamnée à 18 mois de prison ferme

Le tribunal de Chlef a condamné, ce 21 février 2024, l'activiste Khadija Dahmani à 18 mois de prison ferme...

Hirak : Arrestations à Béjaïa à la veille de l’anniversaire des manifestations

La ville de Béjaïa, à l’Est du pays, a été le théâtre de nouvelles arrestations à la veille du...

Recherche par tags

Dans la même catégorie