25.9 C
Alger
jeudi 13 juin 2024
ActualitéLe FFS dément les accusations du Parti des Travailleurs

Le FFS dément les accusations du Parti des Travailleurs

Le Front des Forces Socialistes (FFS), s’est retrouvé au cœur d’une polémique concernant l’annulation d’un événement politique à Ighendoussan, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Dans un communiqué publié ce dimanche, le parti dénonce ce qu’il qualifie d' »interprétations et d’insinuations non innocentes et mensongères ».

Le FFS rejette catégoriquement toute implication dans cette annulation, affirmant entretenir des « relations fraternelles » avec le parti concerné. Le communiqué condamne vivement cette « attaque directe » et la tentative d’impliquer ses militants sans enquête préalable, qualifiant cela d' »éthiquement malhonnête ».

Le parti voit dans cet incident une réaction à sa décision de participer aux prochaines élections présidentielles. Il pointe du doigt certains journalistes, « connus pour leurs affiliations politiques et leur hostilité envers le parti », qui se seraient précipités pour l’impliquer dans cette affaire.

Factuellement, le FFS souligne qu’aucune demande officielle n’a été déposée pour un rassemblement public à Ighendoussan, le village ayant plutôt prévu une activité associative pour la Journée mondiale de l’enfance. Le parti invite les médias à vérifier ces faits auprès des autorités locales.

Le FFS interprète cette polémique comme une tentative de le dépeindre, ainsi que sa région, comme opposés à l’unité nationale, à la cause palestinienne et aux libertés. Le parti réaffirme son attachement historique à ces valeurs, rappelant son engagement depuis 1963. Il cite également l’organisation récente de six rassemblements populaires dans la wilaya, sans incident.

Cette affaire intervient alors que le FFS se prépare pour les présidentielles, une « option stratégique » qui, selon lui, confirme son orientation nationale. Le parti souligne que la confiance des Algériens se gagne par un « engagement sincère et responsable », pas par la calomnie.

Enfin, le FFS n’exclut pas une action en justice contre ceux qui chercheraient à le diffamer, qualifiant certains journalistes de « plumes mercenaires ».

Kamel AIDOUNE

Dans la même catégorie

Le théâtre algérien en deuil après la perte d’Hamiane Merzouk

C'est un pilier du théâtre engagé en Algérie qui vient de tirer sa révérence. Hamiane Merzouk, figure historique de...

Cessez-le-feu à Gaza : L’ONU vote une résolution pour une sortie de crise

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté lundi une résolution soutenant le plan de cessez-le-feu à Gaza...

Le recteur de la Mosquée de Paris appelle à faire barrage au RN

Face aux bons résultats du Rassemblement National (RN) aux élections européennes du 9 juin 2024 et au risque d'une...

Derniers articles

Le théâtre algérien en deuil après la perte d’Hamiane Merzouk

C'est un pilier du théâtre engagé en Algérie qui vient de tirer sa révérence. Hamiane Merzouk, figure historique de...

Cessez-le-feu à Gaza : L’ONU vote une résolution pour une sortie de crise

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté lundi une résolution soutenant le plan de cessez-le-feu à Gaza...

Le recteur de la Mosquée de Paris appelle à faire barrage au RN

Face aux bons résultats du Rassemblement National (RN) aux élections européennes du 9 juin 2024 et au risque d'une...

Recherche par tags

Dans la même catégorie