26.9 C
Alger
dimanche 14 juillet 2024
ActualitéLa Tunisie défend sa politique étrangère face aux ingérences européennes

La Tunisie défend sa politique étrangère face aux ingérences européennes

Dans un contexte de tensions diplomatiques croissantes, l’ancien ministre tunisien des Affaires étrangères, Ahmed Ounaies, a réagi aux récentes déclarations de Josep Borrell, Haut-représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères. Ces propos, tenus lors du Conseil européen des Affaires étrangères le 24 juin 2024, ont suscité un débat sur l’orientation de la politique étrangère tunisienne.

Intervenant sur les ondes d’Express FM, Ounaies a réaffirmé la légitimité de la Tunisie à diversifier ses partenariats internationaux. « Si cela crée des ressentis c’est aussi légitime, mais nos choix réfléchis et pondérés, n’ont pas à être dictés par les ressentis des uns et des autres », a- t- il déclaré, soulignant la nécessité pour la Tunisie de maintenir une approche équilibrée dans ses relations internationales.

Le diplomate a particulièrement mis en exergue l’importance du rapprochement avec l’Iran, affirmant : « J’encourage cette régulation indispensable avec l’axe de l’Est et surtout le choix de l’Iran ». Cette position s’inscrit dans une volonté de diversification des alliances stratégiques de la Tunisie, au-delà de ses partenaires traditionnels occidentaux.

De son côté, Josep Borrell avait exprimé des inquiétudes quant à l’évolution des relations de la Tunisie avec certains pays. « À la lumière des récents développements internes et externes, nous devons évaluer collectivement la situation », avait-il déclaré, évoquant notamment le « rapprochement avec la Russie, l’Iran et la Chine » observé au niveau du gouvernement tunisien.

En réponse à ces préoccupations, l’ambassade de Tunisie à Bruxelles a publié un communiqué réaffirmant la souveraineté de la Tunisie dans la conduite de sa politique étrangère. Le document souligne que « le gouvernement représente légitimement les aspirations du peuple et en exprime sa volonté souveraine », tout en réitérant l’attachement du pays à son partenariat avec l’Union européenne.

Cette situation met en lumière les défis auxquels fait face la Tunisie dans la gestion de ses relations internationales, cherchant à équilibrer ses alliances historiques avec de nouvelles opportunités de coopération. Elle soulève également des questions sur l’évolution des dynamiques géopolitiques en Méditerranée et au Moyen-Orient, où les alignements traditionnels sont de plus en plus remis en question.

Haythem M.

Dans la même catégorie

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Derniers articles

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Recherche par tags

Dans la même catégorie