26.9 C
Alger
dimanche 14 juillet 2024
A la uneKaraté-do : la coach Dyhia Chikhi dénonce un « complot » et annonce son retrait

Karaté-do : la coach Dyhia Chikhi dénonce un « complot » et annonce son retrait

Dyhia Chikhi, coach de l’équipe de Karaté JS Fréha, qui accompagne les deux karatékas montantes Cylia Ouikène et Louisa Abouriche, a annoncé son retrait du karaté do en raison de ce qu’elle qualifie de « mafia du karaté ».

« C’est avec une profonde déception que je m’exprime aujourd’hui. Tant que cette mafia du karaté continuera à régner sur cette discipline en Algérie, il semble que tous nos efforts et nos succès pour représenter fièrement notre pays resteront vains. Après tous les titres que nous avons remportés pour l’Algérie et la belle représentation que nous avons offerte, il est désolant de voir qu’ils persistent à nous mettre des bâtons dans les roues », a indiqué la coach de 30 ans sur sa page Facebook.

« Face à cette réalité, j’ai pris la difficile décision d’abandonner le karaté tant que ces individus continueront à occuper leur position. Jamais je n’ai reçu le soutien malgré mes contributions et mes sacrifices. Il est malheureux de constater que notre passion et notre dévouement ne sont pas reconnus ni défendus », a-t-elle ajouté.

La raison principale qui a poussé Dihya Chikhi à prendre cette décision est la défaite de la karatéka Cylia Ouikène à la finale du championnat d’Algérie de Karaté kumite, où elle a terminé en deuxième place avec une médaille d’argent. Selon sa coach, Dihya Chikhi, l’athlète a raté la médaille d’or en raison de « décisions injustes » durant la rencontre. La coach a même posté une vidéo de la finale montrant les points qui n’ont pas été pris en compte par l’arbitre. « Je veux simplement que la vérité soit vue », a-t-elle affirmé. De son côté, Cylia Ouikène, habituée à accumuler des médailles d’or à l’international, a dénoncé un « complot » et s’est dite victime d’injustice.

Plus loin encore, Dihya Chikhi est revenue à la charge deux jours plus tard dans une vidéo sur sa page Facebook. Elle y a dénoncé des pratiques « malsaines » et un manque de professionnalisme, soulignant les injustices subies par le Club de Fréha lors des compétitions en Algérie. Dihya Chikhi n’a pas nommé de personne spécifique, mais tout laisse penser qu’elle vise le président de la fédération, Yacine Gouri, qu’elle a déjà critiqué à plusieurs reprises par le passé. En effet, la jeune coach tient le président de la fédération responsable de l’élimination de Cylia Ouikène et Louiza Abouriche du championnat du monde de karaté qui s’est tenu à Budapest en 2023.

Dans la même catégorie

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Derniers articles

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Recherche par tags

Dans la même catégorie