26.9 C
Alger
dimanche 14 juillet 2024
A la uneDjamila Bentouis jugée le 20 juin devant un tribunal correctionnel

Djamila Bentouis jugée le 20 juin devant un tribunal correctionnel

La militante franco-algérienne Djamila Bentouis, âgée de 60 ans, sera jugée le 20 juin 2024 devant le tribunal correctionnel d’El Harrach dans la wilaya d’Alger. Elle doit répondre de poursuites initialement criminelles, requalifiées récemment en délits par la chambre d’accusation près la cour d’Alger.

Djamila Bentouis a été arrêtée le 25 février 2024 à son arrivée en Algérie, où elle venait pour les obsèques de sa mère décédée. Après une audition de plusieurs heures à l’aéroport, elle a été relâchée pour assister à l’enterrement, mais ses documents de voyage ont été confisqués. 

Le 3 mars, un juge d’instruction du tribunal de Dar El Beida a ordonné son placement en détention provisoire, décision confirmée dix jours plus tard par la chambre d’accusation.

Les chefs d’inculpation initialement retenus contre Mme Bentouis, en vertu de l’article 87 bis du code pénal, étaient l’appartenance à une organisation terroriste, l’atteinte à la sécurité et à l’unité nationales, ainsi que l’incitation à l’attroupement non armé. Ces accusations faisaient suite à l’interprétation d’une chanson militante écrite et chantée par la prévenue lors de manifestations de soutien au Hirak, le mouvement populaire algérien.

Cependant, la chambre d’accusation a récemment requalifié ces chefs en délits, transférant ainsi le dossier vers la section correctionnelle du tribunal d’El Harrach où se tiendra le procès le 20 juin prochain.

Lors d’une audition le 28 février à la brigade de la police judiciaire de Dar El Beida, Djamila Bentouis a été longuement interrogée sur ses activités militantes à l’étranger, sa participation au Hirak et ses opinions politiques, avec un focus particulier sur les paroles de la chanson litigieuse.

SAMIR L.

Dans la même catégorie

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Derniers articles

Bejaïa : prolongation inquiétante de la garde à vue de Mira Moknache, Me Ouali et un groupe de militants

Ils sont en garde à vue depuis plusieurs jours au commissariat central de Bejaïa. L’enseignante universitaire Mira Moknache, l’avocat...

Le Collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’avocat Sofiane Ouali

Le collectif de défense des détenus d’opinion exige la libération de l’un de ses membres, l’avocat Sofiane Ouali, maintenu...

Le RCD condamne l’arrestation de ses militants Me Ouali et M.Boudjemaa

Le Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) a condamné l’arrestation « arbitraire » de ses deux militants, l’avocat Sofiane...

Recherche par tags

Dans la même catégorie