22.9 C
Alger
dimanche 23 juin 2024
DébatsAlgérie : lettre d'un citoyen a l'ex président

Algérie : lettre d’un citoyen a l’ex président

Monsieur l’ex. Président,
Vos excuses sont insolentes. Vous êtes malades et par décence, nous ne pourrons vous demander des comptes. On ne tire par sur les ambulances…
Un jour, dans un future proche,  nous revienderons sur votre bilan. Vous et votre bande, vous êtes condamnables pour haute trahisons.
Je commence la liste de vos échecs par l’emblème de votre bilan: le logement sociale dont vos amis se sont spécialisés pour amasser des fortunes jamais égalées depuis l’indépendance.
Au mépris des règles élémentaires de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire et de l’esthétique vous avez, sans vergogne et sans le moindre souci de l’environnement, amoché notre belle metidja nourissiere, nos beaux reliefs montagneux et notre merveilleux littorale.  Vos amis ont tout bétonné et vendu au plus offrant.  Faites un tour maintenant que vous avez le temps ! Vous verrez et vous constaterez de vous même ce crime. Le votre…
Autre point de votre bilan, tout aussi emblématiques, la fuite de la jeunesse et des elites. Li bgha yerouh irouh… C’était vous lors d’un meeting électoral. Et, vous avez tout fait pour les faire partir. Méthodiquement, par un plan de sape économique, par la dévalorisation du travail, par l’argent facile et souvent sale, vous avez ouvert les portes et les fenêtres aux prédateurs sans scrupules. Au autres, les humbles, le visa comme seul horizon.
Que dire de notre agriculture ? Malgré tout les plans d’encouragement et de redressement, les milliards engloutis ont encouragé la prédation des terres agricoles au profit des néocolons et n’ont jamais redressé le prix du légume le plus basique: la pomme de terre.
Que dire de notre justice encore ? Les scandales de corruption, de détournement de fonds publics les plus indignes et les plus crapuleux sont commis sous votre autorité sinon avec votre consentement au point de mettre la souveraineté du pays en danger.
Où est le système scolaire, la santé publique, Nos libertés ? 127 jeunes assassinés par vos mains en Kabylie ! Savez-vous qu’on ferme les cafés litteraires ?
Où est notre dignité au faite? Notre fierté ? Qu’avez-vous fait de notre indépendance ?
Vous êtes passible de peines pénales pour hautes trahison. NOUS effacerons votre nom de l’histoire de ce pays.
Ceux qui ont servis avec vous seront déchus de leurs droits politiques pour que plus jamais ils ne participeront à la gestion de notre pays.
Une nouvelle page se tourne. Elle s’écrira sans vous. MERCI DE NOUS AVOIR DONNER L’OCCASION .
Par Nacer Ait Bachir

Dans la même catégorie

Kaddour Chouicha : Nouveau procès fixé au 22 septembre suite à une condamnation par défaut

Le syndicaliste et défenseur des droits humains algérien, Kaddour Chouicha, fait face à un nouveau chapitre judiciaire dans une...

Le ministère du Commerce envisage une réorganisation des associations de protection du consommateur

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé samedi une possible réorganisation de...

Le parti Sawt Echaâb appelle Tebboune à se présenter à l’élection présidentielle

Le parti politique Sawt Echaâb a officiellement appelé le président Abdelmadjid Tebboune à briguer un second mandat lors de...

Derniers articles

Kaddour Chouicha : Nouveau procès fixé au 22 septembre suite à une condamnation par défaut

Le syndicaliste et défenseur des droits humains algérien, Kaddour Chouicha, fait face à un nouveau chapitre judiciaire dans une...

Le ministère du Commerce envisage une réorganisation des associations de protection du consommateur

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé samedi une possible réorganisation de...

Le parti Sawt Echaâb appelle Tebboune à se présenter à l’élection présidentielle

Le parti politique Sawt Echaâb a officiellement appelé le président Abdelmadjid Tebboune à briguer un second mandat lors de...

Recherche par tags

Dans la même catégorie